Flore Vesco


Auteur jeunesse pas complètement adulte


Promenade sur les traces de Louis Pasteur, à Arbois et à Dôle

A Arbois, j'ai rencontré les élèves du collège Pasteur. Cet établissement était un lycée du temps où le jeune Louis Pasteur y faisait ses études. Dans un des couloirs, on trouve, encadré, un tag de Louis Pasteur ! (on ne voit pas grand chose sur la photo, mais on distingue, gravé, "Louis Pasteur" et un chiffre romain, peut-être une date.)

A Arbois, on peut aussi visiter la maison de Louis Pasteur, conservée en l'état.

La première salle dans laquelle on pénètre est la salle de réception, où étaient reçus les visiteurs qui n'étaient pas des proches de la famille. Pasteur avait la réputation de rendre service aux habitants s'il le pouvait, aussi venait-on régulièrement le solliciter.

La salle à manger.
Louis Pasteur aimait les frites ! (que seules les familles riches, à l'époque, pouvaient s'offrir, car il fallait pouvoir se permettre d'utiliser beaucoup de graisse pour la cuisson). Pasteur était également amateur de vin jaune.

La chambre à coucher des époux Pasteur.

Le laboratoire !

Le cabinet de toilette de Louis, pour se faire tout beau tout propre...
Louis Pasteur était réputé pour son obsession de l'hygiène. A la fin de sa vie, il gardait les mains dans ses poches quand il sortait, pour ne pas avoir à serrer la main des personnes qu'il rencontrait. On dit aussi que c'est lui qui demanda à sa boulangère d'enrober le pain qu'elle lui tendait dans un papier, et que c'est de là que cette pratique s'est généralisée.

"Sur une grande table étaient disposés toutes sortes de flacons de verre : cornues, retortes, ballons à tubulure, alambics, cucurbites, fioles, siphons, bocaux, capsules, vaisseaux évaporatoires, tubes, cloches, aludels, vases distillatoires et matras."
(extrait de Louis Pasteur contre les loups-garous)

"- Mais que diable donc espériez-vous donc voir avec votre microscope ? s’exclama monsieur Ragou.
- Et bien, je ne savais pas. C’est justement ça qui est intéressant, répondit Louis Pasteur."

(extrait de Louis Pasteur contre les loups-garous)

"Louis tenait un microscope à la main. La base en fonte était tachée de sang : il venait d’en frapper de toutes ses forces le flanc du loup-garou."
(extrait de Louis Pasteur contre les loups-garous)

"Louis Pasteur avait sur la tête l’espèce de calotte qu’il enfilait toujours pour travailler."
(extrait de Louis Pasteur contre les loups-garous)

"Il était en train de monter une véritable de ménagerie de microbes, qui grandissaient dans des petits ballons de verre emplis de bouillon de culture. Les bouteilles s’alignaient sur des étagères le long des murs. Souvent, Joseph collait son nez au verre, espérant apercevoir de tout petits monstres aux dents pointues flottant dans le liquide."
(extrait de Louis Pasteur contre les loups-garous)

Le jardin situé derrière la maison de Louis Pasteur, le long de la Cuisance.

A Dôle, on trouve une seconde maison consacrée à Louis Pasteur. Il s'agit de l'ancienne tannerie où son père travaillait, où Louis est né et a passé les premières années de sa vie.

La maison a été reconvertie en musée, où l'on peut admirer, entre autres, les bottes de Louis Pasteur (il chaussait du 37 !)

Un document plutôt amusant : il s'agit d'une lettre de Louis au photographe qui lui a tiré le portrait. Pasteur lui demande, si possible, de faire une nouvelle séance, car il trouve que ce cliché lui fait un trop gros nez ! Vers la fin de sa vie, Louis était une personnalité très médiatisée, et il était donc soucieux de son image.

Toutes les informations sur la Maison de Louis Pasteur sont ici.