Flore Vesco


Auteur jeunesse pas complètement adulte




Depuis deux heures, Sa Majesté hésite entre deux robes : une rouge et une verte. Que lui conseilles-tu ?

La verte. Rien de plus approprié pour une reine qui en fait voir des vertes et des pas mûres à toute la cour.
La rouge. A ce stade, tu te sens des envies de meurtre, et sur une robe de cette couleur, on ne voit pas le sang couler...
Tu assures à la reine que la robe verte met sa taille fine en valeur, tandis que la rouge fait ressortir son teint d’albâtre, et qu’elle sera également ravissante quel que soit son choix.
L’essentiel, dans le choix d’une tenue, c’est d’être bien protégé des courants d’air glacés. Tu suggères donc à la reine de porter les deux robes, l’une par-dessus l’autre.

En traversant la cour du palais, tu croises le bourreau. Quelle est ta réaction ?

Tu le salues poliment : il est fort utile d’avoir dans ses relations un expert en torture.
Tu l’accueilles à bras ouverts, et bavardes avec lui pendant une heure.
Tu lui lances un salut rimé : « Boudiou, bourreau, encore au boulot ? Ecoute mes bons mots, et garde à ne pas t’épuiser comme un bourricot ! »
Quelle horreur ! Tu baisses la tête et fais comme si tu ne l’avais pas vu.

Par une journée pluvieuse, la reine s’ennuie. Que proposes-tu pour la divertir ?

Tu lui racontes des histoires.
Tu la couvres de compliments : voilà un divertissement dont elle ne se lasse pas !
Tu lui montres comment commencer un élevage d’araignées.
Tu lui fais essayer de nouvelles coiffures.

Quel qualificatif décrit le mieux ta tenue de tous les jours au palais ?

Convenable.
Renversante.
Elégante.
En lambeaux.

On t’invite à assister au conseil des ministres.

Tu écoutes attentivement tout ce qui se dit : tu vas certainement glaner des informations intéressantes pour l’avancement de ta carrière.
Pas de doute, le conseil des ministres est une des tortures les plus redoutables, cependant tu endures cette épreuve vaillamment.
Tu t’y rends, et interromps les ministres pour donner ton avis sur chacun des points abordés.
Ce conseil des ministres doit être mortellement ennuyeux : tu refuses poliment l’invitation.

On organise une partie de chasse.

C’est un sport idéal pour toi, qui manies la lance et l’épée avec aisance.
Tu es maître dans l’art de chasser les rats, tu devrais donc plutôt bien t’en tirer.
Tu suis les chasseurs et applaudis à tout rompre dès que le roi réussit une prise.
Tu n’y participes pas : tu refuses de tuer des animaux pour le plaisir.

Tu te trouves à la table du roi pendant un festin.

Tes manières à table sont impeccables.
Plutôt habitué(e) au pain sec et à l’eau, tu préfères éviter les plats en sauce et reste frugal(e).
Tu touches à peine à la nourriture, mais discutes galamment avec tout le monde.
Tu manges le dessert avant l’entrée et mets de la confiture sur tes huitres.

On donne un bal costumé au palais. Quel est ton déguisement ?

Tu t’habilles en prince/princesse de contes de fées.
Tu te fabriques un costume de monstre avec des toiles d’araignée et des poils de rat.
Tu te déguises en roi/reine, pour que tout le monde admire à quel point tu portes bien la couronne.
Tu fais observer que tout le monde à la cour porte quotidiennement un masque : les déguisements sont donc superflus.